En d'autres moments je me serais peut être étalé longuement sur cette ânerie footbalistique dont on nous rebat les oreilles depuis le dernier match de l'équipe de France. Mais j'ai pas envie. Je m'étonne même d'écrire quelques lignes sur ce sujet... surréaliste.
Nom de dieu, qu'est ce qu'on en a à foutre de la Marseillaise ! Et qu'elle soit sifflée dans un stade de foot ! Un haut lieu bien connu de débat sur la citoyenneté et la tolérance, bien sûr entre deux "aux chiottes l'arbitre", "l'OM au poteau", "le PSG y z'ont des p'tites bites", quand on ne passe pas aux insultes racistes et groupuscules de supporters néo nazis présents dans les tribunes depuis des années sans que ça ne gêne personne. Ces mêmes supporters, suppôts aujourd'hui de l'anti France qui seront les mêmes à soutenir la même équipe demain à la première promesse de glorieuse victoire.

En d'autres moments j'aurai peut être exposé longuement les possibles raisons que peut trouver un public (une certaine catégorie de personnels comme on dit parfois) à siffler son hymne national : revanche des déclassés et sans avenirs, colère des banlieues, effet de masse, comportement régressif du supporter de base, substitut du sport à l'affrontement guerrier, pfiou... c'est qu'il y en a des explications.

Mais alors que dire des réactions des sois-disant responsables politiques, supposés lire ces mêmes raisons pour y comprendre ce qu'attend d'eux une société et y apporter des réponses pour la rendre meilleure à tous.
Il y avait longtemps que je n'avais pas entendu un tel ramassis d'âneries en si peu de temps, de Fillon à Bachelot, de Sarkozy à Laporte, de Alliot Marie à Myard, Lucas, Bartolone, Copé et... et ça suffit comme ça. Des commentaires aussi hypocrites, écoeurants, stupides... je pensais que c'était réservé au F.N. en période électorale, ou... aux supporters de football réunis dans un stade.

Voilà la tendance, celle qui réhabilite "l'outraaaage" aux symboles républicains, fustige le non-patriotisme, et veut que tout le monde chante bien en coeur une chanson pas si terrible que ça d'abord... Les paroles... franchement discutables... La musique, franchement matamore mais sans le côté rigolo des hymes Italiens ou Espagnols par exemple.
Je m'en contre tape de la Marseillaise.
Comme si aimer son pays se mesurait à chanter son hymne, suspendre des drapeaux tricolores, ou assister au défilé du 14 Juillet. Sans oublier la lettre de Guy Moquet pour faire bonne conscience avant de beugler avec les veaux sur la disparition de l'esprit Franchouillard parce que les zimmigrés c'est des voleurs qui veulent pas s'yntégrer, et pi les jeunes y font peur, ils feraient mieux de s'acheter un costume pour se trouver un Cdd de manutentionnaire en hypermarché, ou un boulot de gardiennage à 2 Euros.

Tout cela sent bon le Super Dupont contre l'Anti-France, sauf que c'est pas Gotlib qui dessine. Alors forcément c'est beaucoup moins rigolo.
Peut être auront nous des commentaires intéressants de Fadela Amara dans quelques jours, ou mieux de Brice Hortefeux qui dirige un ministère dont le nom contient les mots "Intégration" et "Développement Solidaire", mais qui consiste surtout à faire la chasse aux sans papiers (plus de 14 500 reconduites à la frontière depuis Janvier).

Mais bon... C'est vrai que pendant ce temps on ne parle pas des bourses mondiales qui continuent de se casser la gueule, et de tout le reste (la liste prend des dimensions infinies).
Alors franchement, foutez moi la paix avec cette fucking marseillaise.

Aller Roselyne, au lieu de dire des conneries, et puisque tu aimes ça, chante avec moi un Hymne qui en jette.

LVN171008

Tunisie / Médina de Tunis

Pour en (sa)voir plus sur All You Need Is The Marseillaise